Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour le mot-clef ‘maladie de Parkinson’

Journée Parkinson : Mieux appréhender la maladie

mardi 10 avril 2018

parkinsonCette maladie se caractérise par la disparition d’un petit nombre de cellules nerveuses (neurones) qui sécrètent un neurotransmetteur appelé dopamine intervenant dans le bon fonctionnement de nombreuses régions du cerveau, notamment pour la motricité et la coordination des mouvements.

La maladie de Parkinson : Comment ça marche?

La dégénérescence progressive des neurones à dopamine dans la substance noire du cerveau entraîne des perturbations des réseaux de neurones qui leur sont associés dans différentes zones du cerveau : au niveau du striatum, du thalamus et du noyau sous thalamique.

Une maladie progressive

La maladie de Parkinson est une maladie chronique dont le début est insidieux. Elle évolue différemment d’une malade à un autre. On distingue généralement quatre grandes phases d’évolution de la maladie:
– La première période appelée « lune de miel » par les neurologues, est une période où la manifestation des symptômes de la maladie de Parkinson est considérablement améliorée par les traitements dopaminergiques.
– La seconde période appelée période de fluctuations est une période d’aggravation évolutive des symptômes de la maladie de Parkinson.
– La dernière période correspond au stade avancé de la maladie de Parkinson. Lors de cette période, l’évolution des symptômes se poursuit de façon différente selon les patients et surtout selon leur réponse aux traitements.

Pour connaître les établissements accueillant les personnes âgées souffrant de Parkinson, contactez nos conseillers au 0805 690 194

(Source : guide « Mieux vivre avec la maladie de parkinson » de Retraite Plus)

Parkinson : Ce qu’il faut retenir

infographie-parkinson-chiffres-2

Seniors et maladie de Parkinson

mercredi 29 mars 2017

photo parkinsonLorsque la maladie d’un proche âgé arrive à un stade de son évolution nécessitant une assistance et des soins constants, l’aidant Parkinson fait souvent le choix de la sécurité; celui de se tourner vers un établissement d’hébergement adapté aux besoins du malade.

Séjours temporaires en maison de retraite Parkinson

De nombreuses maisons de retraite qui accueillent les personnes âgées atteintes de Parkinson proposent également un accueil en séjour temporaire. Cette solution ponctuelle pourra être adoptée pour soulager les aidants Parkinson et leur offrir des plages de répit. Dans ce cas précis, la personne âgée sera prise en charge par le personnel médical et les professionnels de la rééducation qui l’aideront à améliorer son état de santé. De leur côté, les aidants pourront en profiter pour se ressourcer afin d’être bien reposé pour le retour du malade à la maison..

Les activités proposées en maison de retraite Parkinson

Les diverses activités de relaxation et de loisirs proposées dans les établissements d’accueil pour personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson sont bien évidemment adaptées
à cette pathologie. Certains sports doux sont recommandés pour améliorer la qualité de vie et la motricité du parkinsonien : le yoga, la boxe, le vélo, la natation ou encore le tango sont bénéfiques et contribuent à préserver l’équilibre et la souplesse des muscles. Le Tai-chi, souvent proposé, contribue à aider les malades à avoir une meilleure marche, à diminuer leurs chutes et à améliorer leur concentration.

Des jeux vidéo pour lutter contre Parkinson

Une étude menée par l’Université de Bâle a conclu que la pratique des jeux vidéo via la console Wii favorisait le renforcement des muscles du tronc et l’amélioration de l’équilibre. Cette pratique qui associe travail et plaisir pourra être très utile en complément de la kinésithérapie. Les résultats de celle ci sont probants : les patients faisant régulièrement des exercices de kinésithérapie marchent beaucoup plus facilement et retrouvent, dans la plupart des cas, leur habileté à l’écriture.

Parkinson : Quelles aides financières?

jeudi 17 novembre 2016

shutterstock_32395567Avoir à sa charge, un proche atteint de la maladie de Parkinson est une épreuve difficile à tous les niveaux.  Physiquement et psychologiquement, la résistance de l’aidant est, tous les jours, mise à l’épreuve.

Des aides financières disponibles

Heureusement, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent bénéficier de plusieurs aides financières spécifiques allouées aux personnes reconnues comme souffrant d’un handicap.

  • l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés), est une allocation de solidarité visant à garantir aux personnes handicapées âgées de plus de 20 ans, un minimum de ressources. Elle s’adresse également aux personnes âgées dépassant un certain niveau de handicap. Financée par l’État, versée par les CAF ou les Caisses de Mutualité Sociale Agricole, elle est accordée sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), liée aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).
  • l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), Principale allocation versée aux personnes âgées reconnues comme dépendantes, l’APA est accordée pour une durée illimitée.
  • Un ensemble de dispositions fiscales
  • Des aides ponctuelles, versées pour financer un aménagement du domicile.

Une prise en charge complète par l’assurance maladie

En effet, la maladie de Parkinson a été classé dans les Affections Longue durée par la Haute Autorité de Santé. Comme 29 autres maladies chroniques, la maladie de Parkinson bénéficie d’une prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Cette prise en charge concerne autant les soins que les médicaments, les traitements et les examens. Il est également possible de bénéficier de la prise en charge d’actes comme la kinésithérapie, l’orthophonie et les services d’infirmiers à domicile. Pour cela, il faudra d’abord obtenir un accord préalable du médecin conseil de la caisse d’assurance maladie.

(Source : France Parkinson)