Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour le mot-clef ‘maison de retraite’

Seniors : savez-vous comment vous devez vous alimenter?

jeudi 28 juin 2018

les grands-mère cuisinentSelon certains diététiciens, l’alimentation des personnes âgées de plus de 50 ans doit évoluer afin de parer à certaines carences qui pourraient provoquer des baisses de forme.

Evitez le stockage des graisses

Tout senior qui fait attention à son poids, sait qu’a partir d’un certain âge, on a plus tendance à grossir. C’est pourquoi, il faudra alors privilégier une alimentation saine et équilibrée et surtout éviter les excès. En effet, avec l’âge, apparaît un ralentissement métabolique: à partir de 20 ans, le corps brûle de moins en moins de calories et le phénomène s’accélère en prenant de l’âge. Par ailleurs, les changements hormonaux qui se produisent à la ménopause et à l’andropause entraînent également une certaine prise de poids.

La solution : une alimentation équilibrée

Pour commencer, les seniors devront veiller à diminuer leur consommation de graisses saturées : charcuterie, beurre, viande grasse, fromage… ainsi que leur consommation de féculents : brioches, biscuits, gâteaux. Ceux-ci devront être remplacés par des fibres que l’on trouve dans les aliments complets (pain, riz et pâtes) ainsi que dans les fruits et les légumes. Le secret, c’est de cuisiner les aliments de la façon la plus naturelle possible, sans graisses ajoutées: sans huile et sans crème. Vous pouvez, par contre, y ajouter des épices pour que vos plats soient plus goûteux. C’est d’ailleurs ce que font, les cuisiniers de maisons de retraite ou de résidences-services.

Privilégiez les légumes et fruits cuits

Pour éviter les problèmes digestifs, privilégiez les fruits et légumes cuits car la plupart se digèrent bien. Pour cela, consommez plutôt des potages, purées et compotes. Ne supprimez pas les fruits frais et les crudités mais mangez-les par petites portions et coupés en tout petits morceaux. Les fruits peuvent être consommés au petit-déjeuner ou en collation dans la journée. Mangez lentement et pensez à bien mastiquer.

Jouez aux cartes pour prévenir la démence!

mardi 5 juin 2018

jeux de cartesNon ce n’est pas une blague! Jouer aux cartes ferait partie des activités intellectuelles permettant de préserver la santé de son cerveau. Effectivement, jouer aux cartes comme parier sur des courses de chevaux ou lire régulièrement le journal permettrait de garder plus longtemps de bonnes fonctions cognitives.

La participation active à des activités intellectuelles peut prévenir la démence chez les personnes âgées

Selon de récentes études, il semblerait qu’une des façons de prévenir les démences, serait de pratiquer régulièrement des activités intellectuelles faisant travailler son esprit. Pour cela, il suffit de lire des romans, de faire des paris sur des courses de chevaux ou bien tout simplement de jouer à des jeux de société avec ses petits-enfants. Un moyen bien agréable de se prémunir contre la démence sénile!

Pratiquer une activité physique 

Par ailleurs, la pratique régulière d’une activité physique ou sportive, comme la marche, le vélo, le Tai-chi ou le yoga, permettrait également de réduire les risques de voir apparaître une démence sénile. Effectivement, une récente étude parue dans la revue Neurology, permettrait de conclure que pratiquement tous les types d’exercices physiques peuvent contribuer à l’amélioration des performances cognitives et ce, même sur les personnes âgées.

Faire travailler son cerveau

Une autre étude plus ancienne, menée cette fois par l’institut Pasteur et le CNRS, démontre que la curiosité, l’éveil et le plaisir favorisent la formation de nouveaux neurones et l’acquisition de nouvelles compétences cognitives. A contrario, un état dépressif se répercute sur la production de néoneurones et entraîne un cercle vicieux qui maintient cet abattement. Enfin, mener une vie sociale riche et intense, par exemple à travers du bénévolat auprès d’associations, participer à des ateliers de chants ou de théâtre est excellent pour la mémorisation, et permet de réduire de manière significative les risques de survenue d’une démence de type Alzheimer.

 

Comment bénéficier de l’AAH?

jeudi 10 mai 2018

240_F_157725414_XAkCvCERMR497otMYRIrx4Y8adDvHPmeL’AAH est allouée aux personnes atteintes d’un handicap. Dans certains cas, cette aide peut également continuer à être versée aux personnes âgées handicapées en complément de leur retraite.

Une revalorisation de l’AAH en novembre 2018

C’est ce qui est prévu : une revalorisation de l’AAH d’un montant de 41 € pour une personne seule. En effet, Pour calculer leur droit à l’aide à une complémentaire santé (ACS), les allocataires de l’AAH bénéficieront d’un abattement de 41 €. Soit le montant annoncé de la revalorisation de l’AAH en novembre 2018. Il s’appliquera sur le montant de l’allocation versée au titre des mois de novembre 2018 à mars 2019. Cette mesure technique permet de garantir le droit à l’ACS pour ceux qui cumulent AAH et MVA.

Comment obtenir cette aide ?

La demande d’AAH doit être faite au moyen du formulaire cerfa n°13788*01 à retirer auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du lieu de résidence de l’intéressé. Ce formulaire doit être envoyé à la MDPH, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception. La MDPH se charge d’instruire le dossier à travers la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). C’est elle qui détermine le taux d’incapacité permanent et qui vérifie l’ensemble des conditions administratives requises, telles que l’âge, la résidence et le plafond de ressources. Si la CDAPH ne s’est pas prononcée dans les quatre mois à compter du dépôt de la demande, c’est qu’il s’agit d’un cas de rejet.

Versement et durée d’attribution

L’AAH est versée mensuellement à terme échu. Elle est attribuée le premier jour du mois suivant le dépôt de la demande. Cette aide est versée par la CAF ou la Caisse de Mutualité Sociale agricole du lieu de résidence de l’allocataire à :
• L’allocataire ou son tuteur
• La personne désignée par l’allocataire
• La personne qui assure la charge du handicapé L’AAH est attribuée pour une période de un à cinq ans renouvelable. Cependant, les personnes dont le taux d’incapacité est d’au moins 80% et dont le handicap n’est pas susceptible d’amélioration, peuvent bénéficier de cette allocation pour une durée plus longue, dans la limite de dix ans. À noter : la personne âgée bénéficiaire de l’AAH est affilieé gratuitement à l’assurance maladie et invalidité (CMU), qui permet notamment la prise en charge du forfait journalier hospitalier. Pour plus d’informations, adressez-vous à votre Caisse d’Assurance Maladie.

Pour en savoir plus sur l’AAH, consultez le guide Retraite Plus sur les aides financières en cliquant ici.

Tout savoir sur les droits des personnes sous tutelle

jeudi 3 mai 2018

droits tutelleDepuis 2016, désormais, ce n’est plus le juge des tutelles qui arrête le budget de la tutelle sur proposition du tuteur; mais le tuteur lui-même. Par ailleurs, il y a de nombreux actes que la personne âgé ne sera plus autorisée à faire seule.

Actes que la personne sous-tutelle ne peut plus effectuer seule

  • Une fois protégée (mise sous tutelle) la personne âgée ne peut plus acheter ou vendre un bien, ni emprunter, sauf pour les dépenses courantes dans le cadre d’un budget prédéfini. Elle ne peut pas tirer ou encaisser des chèques : Le chéquier porte les noms du majeur sous tutelle et de son tuteur. C’est ce dernier qui paie, gère et encaisse les revenus sous contrôle du juge. Elle ne peut pas non plus conclure de contrat bancaire. Seul son tuteur le peut mais uniquement avec l’autorisation du juge.
  • Elle ne peut pas se marier sans l’autorisation du juge des tutelles. Et cela afin d’éviter un mariage tardif uniquement motivé par des raisons pécuniaires. L’autorisation de mariage peut aujourd’hui être donnée par le juge des tutelles et non plus par le seul conseil de famille. L’exigence de l’avis du médecin est désormais supprimée. Par contre, le divorce par consentement mutuel reste impossible au majeur sous régime de protection.
    En ce qui concerne le PACS : Le majeur sous tutelle peut conclure un PACS selon les modalités fixées pour le mariage. Le majeur sous curatelle a le droit de conclure un PACS. L’assistance du curateur est cependant requise pour la signature de la convention.
  • Elle perd sa capacité électorale, sauf avis contraire du juge des tutelles après expertise médicale. En effet, la loi modifie les conséquences d’une mesure de protection sur le droit de vote. Le juge des tutelles doit statuer, lors de l’ouverture ou renouvellement d’une mesure de protection, sur le maintien ou la suppression du droit de vote de la personne protégée. Cependant, la loi reste muette sur les critères d’appréciations du maintien ou retrait du droit de vote. Les critères sont donc laissés à l’appréciation du juge.

Que peut effectuer une personne sous tutelle?

  • Choisir son lieu de vie : Décision capitale dans le cadre d’une demande de placement par la famille en Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). L’avis de l’intéressé sera systématiquement demandé. Le choix du lieu de vie devra remporter son approbation. Néanmoins, pour des raisons urgentes de santé et de dépendance, le juge des tutelles peut autoriser la signature d’une convention d’hébergement en Ehpad.

Il est à noter que l’avis d’un médecin spécialisé est requis dans le cas d’un placement en institution. Seuls les médecins inscrits sur une liste tenue par le Procureur sont habilités à rédiger ce certificat. La loi ne précise pas si le médecin doit se prononcer sur l’opportunité du placement ou d’autre motif.

  • Elle peut faire un testament après l’autorisation du juge des tutelles. Et peut le révoquer.
  • La personne sous tutelle peut également souscrire une assurance vie avec l’autorisation du juge, bien que ce domaine sensible doive retenir toute son attention afin d’éviter d’éventuelles spoliations.

 

Journée Parkinson : et si on parlait des personnes âgées?

jeudi 29 mars 2018

homme âgé en maison de retraiteLorsque la maladie d’un proche âgé arrive à un stade de son évolution nécessitant une assistance et des soins constants, l’aidant fait souvent le choix de la sécurité; celui de se tourner vers un établissement d’hébergement adapté aux besoins du malade de Parkinson.

Parkinson : Des symptômes handicapants!

Effectivement, gestes incontrôlables, épisodes de tremblements, mouvements saccadés, sensation d’avoir le corps bloqué, raide, figé, avoir du mal à écrire ou des difficultés à se déplacer : tous ces symptômes sont caractéristiques de la maladie de Parkinson. Par ailleurs, les malades de Parkinson ont parfois tendance à déprimer lorsqu’ils sont confrontés aux limitations que leur impose leur maladie. Souvent angoissés, ils se replient sur eux-mêmes et refusent de communiquer. Une situation très difficile à vivre pour leur entourage. Heureusement, plusieurs établissements accueillent les personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson.

Les séjours temporaires en maison de retraite en début de maladie

Sachez qu’il existe des maisons de retraite qui peuvent accueillir les personnes âgées atteintes de Parkinson, pour des courts séjours. Cette solution est adaptée aux patients qui en sont aux premiers stades de la maladie et qui souffrent d’une petite baisse de forme. Dans ce cas précis, la personne âgée sera prise en charge par le personnel médical et les professionnels de la rééducation qui l’aideront à améliorer son état de santé. De leur côté, les aidants pourront en profiter pour reprendre des forces.

Les structures d’accueil pour malades de Parkinson

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie et de la perte d’autonomie du malade, l’aidant peut malheureusement se voir dépassé par cette lourde tâche. C’est pourquoi, il existe aujourd’hui des résidences pour personnes âgées qui accueillent et suivent les personnes âgées atteintes de Parkinson. Dans ces établissements (maisons de retraite et EHPAD), le mobilier est fonctionnel et prévu pour éviter les risques de chutes et les fractures. Le personnel médical et les auxiliaires de vie, peuvent prodiguer au malade, les soins adaptés aux différents stades de l’évolution de cette maladie. Certains établissements bénéficient même d’un temps de présence d’un psychomotricien. En effet, les symptômes moteurs nécessitent de nombreuses séances de rééducation afin de lutter contre la rigidité musculaire et les mouvements ralentis des doigts. Les personnes âgées atteintes de Parkinson peuvent présenter certains troubles liés à l’aggravation de la maladie : troubles de la déglutition, dysfonctionnement olfactif et périodes de grande agitation pendant le sommeil. Ces manifestations compliquent énormément la vie des malades et nécessitent un assistanat et des soins permanents.

Vous cherchez une maison de retraite Parkinson?
Contactez-nous gratuitement au numéro vert inscrit sur notre site!

 

L’insuffisance cardiaque c’est quoi?

jeudi 22 mars 2018

2L’insuffisance cardiaque : Définition

Selon le Dr James Ouzan, cardiologue, ancien chef de clinique et interne des hôpitaux de Reims, depuis 2010 chef de service de l’unité de cardiologie clinique à l’hôpital Hadassah de Jérusalem, l’insuffisance cardiaque est une maladie qui est actuellement en développement. En effet, après quelques années d’infarctus du myocarde, d’hypertension ou de maladies valvulaires, même si elles ont pu être traitées, les patients présentent souvent des signes d’insuffisance cardiaque.

Un motif de consultation fréquent chez les personnes âgées

L’insuffisance cardiaque est un motif de consultation beaucoup plus fréquent qu’autrefois. En effet, d’après le Dr James Ouzan, les cardiologues rencontrent de plus en plus souvent des patients qui respirent mal,qui ont des œdèmes importants et qui présentent de l’embonpoint. Face à ce genre de cas, il faudra réaliser plusieurs examens dont l’auscultation cardiaque et l’auscultation pulmonaire. On cherchera également des signes de congestion hépatique.

Le diagnostic 

Une fois que le diagnostic est fait, il faudra essayer de trouver l’étiologie de la pathologie. Parfois c’est une maladie valvulaire qui est présente depuis des années, qui a endommagé la fonction ventriculaire ou bien une maladie infectieuse  qui est à l’origine d’un mauvais fonctionnement cardiaque. L’échographie est, pour ces pathologies, un examen capital qui va permettre de définir les fonctions ventriculaires gauche et droite et surtout l’étendue de leur dégradation. Cet examen permettra de prendre des mesures afin de traiter et soulager le patient au plus vite.

Pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=kPHKQqAII-o