Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

La journée interétablissement a réuni quatorze maisons de retraite

Cet évènement, que le Comité interétablissement organise, est devenu une institution, une date qu’il n’est plus possible de contourner. Il s’agit du concours de soupes.

L’idée est de réunir dans la même salle les résidents directeurs et membres du personnel de plusieurs maisons de retraite et de présenter les soupes de chaque résidence devant un jury gourmand.

Chaque année, les chefs cuisiniers se surpassent, les saveurs surprennent, les odeurs interpellent et tout ceci pour le plus grand plaisir du jury qui se régale d’un stand à l’autre.

Au même moment, toute l’assemblée partage le repas, évidemment composé de soupes succulentes, et en profitent pour échanger des conversations, des souvenirs, des anecdotes.

Les pensionnaires se mélangent et font connaissance. C’est l’occasion de découvrir d’autres horizons, de parler avec des personnes qu’on ne connaissait pas, de comparer les fonctionnements des différentes maisons de retraite…

Le Comité interétablissement a très vite adopté ces rencontres qui apportent beaucoup de bienfaits aux participants. Il organise trois réunions de cette sorte par année. Tout d’abord, la fête de la musique en saison du printemps, ensuite, le concours de soupes entre automne et hiver, et enfin la fête du dindon, où les participants se livrent à la fabrication d’huile de noix à Varaignes.

Le concours de soupes est très apprécié, car le repas est un moment convivial où les personnes sont assises les unes en face des autres pendant un long moment, sans pouvoir se lever et fuir. Le repas force ainsi à l’échange, à la communication que les seniors le veuillent ou pas. Comme le souligne le coordinateur de cette journée, Jean-Luc Laville, « le repas est un moment qui évoque des expériences vécues et des souvenirs. »

Il n’y a aucune règle à ce concours, si ce n’est régaler le jury et le surprendre. Dans le domaine de la surprise, certains s’en sont donnés à coeur joie, en rajoutant des fraises du Périgord, ou des endives dans leur préparation. Ces soupes ont certes, attiré l’attention des juges mais pas suffisamment pour détrôner les traditionnelles.

La soupe Chinoise a valu la louche d’or à la maison de retraite de Girac. La maison de retraite Lacroix du Maréchal à Soyaux a remporté la louche d’argent avec sa soupe marocaine. Enfin, la louche de bronze a été remise à l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes du Bois-Doucet, à Jarnac grâce à sa soupe américaine.

Cette journée du Mardi 18 Octobre qui réunissait plus de 250 convives, issus de quatorze maisons de retraite différentes, s’est terminée sur la piste de danse où papys et mamies ont esquissé quelques pas et mouvements au con des airs de leur jeunesse.

Un après-midi réussi !

Laisser une réponse