Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Fermeture provisoire de la maison de retraite suite à une inspection de la Ddass

La préfecture du Rhône a décidé de fermer à titre provisoire « La Jonerie », suite à une inspection des services de la DDASS, dont le rapport dénonce une « atteinte à la dignité et à l’intimité des pensionnaires ». Récit

Certains pensionnaires ont vécu cette évacuation comme un drame / Richard Mouillaud

Un ballet d’ambulances rythme depuis mercredi la tranquillité du petit village de Jons, aux confins de l’Est lyonnais. La fermeture provisoire de la maison de retraite privée « La Jonerie » pour, notamment, « atteinte à la dignité et à l’intimité des pensionnaires », a précipité l’évacuation des vingt résidents. Quinze d’entre eux, atteints pour la plupart de la maladie d’Alzheimer, ont déjà été transférés dans d’autres structures du département. L’opération, encadrée par la gendarmerie et des inspecteurs des affaires sanitaires et sociales (DDASS) devrait se terminer mardi 30 juin, date de fermeture de l’établissement par arrêté préfectoral. Hier soir, il restait encore cinq résidents âgés, dont certains refusent de quitter leur chambre. Cette décision a été prise, suite à une inspection prévue de la DDASS le 17 juin. Selon son directeur, Joël May, plusieurs éléments, compilés dans un rapport, ont motivé cette fermeture.

« Il y a une inadéquation très importante entre la grande dépendance de ces personnes âgées et les moyens mis en œuvre. Leur état de santé nécessiterait des moyens médicaux et un plateau technique plus importants », a-t-il expliqué. Le rapport n’a pas fait mention de « maltraitance » ou de manquements dans « la prise en charge médicale » des seniors. En revanche, il a pointé du doigt des « conditions d’accueil inappropriées ». Joël May poursuit : « Au premier étage du bâtiment, six chambres sur huit ne sont équipées ni en douche ni en toilettes. Il n’y a qu’un simple lavabo ». Au rez-de-chaussée de la bâtisse, il n’y a selon l’inspection qu’une douche et un WC, pourvu d’un seul rideau en guise de porte. « Il n’y a pas non plus de containers pour les déchets de soins. Et en terme de diplômes, on n’a pas vu ceux du personnel », continue le directeur de la DDASS.

Ouverte depuis le milieu des années 80, « La Jonerie » n’a de ce fait plus l’agrément pour accueillir du public. Son responsable, Rémi Pons, n’a pas souhaité hier faire de commentaires sur la situation. Le maire de Jons, Claude Villard, s’est dit lui, « surpris » par l’annonce de la fermeture. « Nous la surveillions et rien d’anormal ne nous était apparu. Des travaux de rénovation et de mises aux normes avaient même été réalisés », a-t-il fait part. Face au « drame » vécu par les pensionnaires d’évacuer la maison de retraite « en urgence », le maire aurait préféré une autre alternative. Depuis mercredi, c’est avec valises et sacs plastiques que les résidants quittent « La Jonerie », dont certains y vivaient depuis plusieurs années.

Source: Le Progrès

5 commentaires sur “Fermeture provisoire de la maison de retraite suite à une inspection de la Ddass”

  1. O. Jean Marc dit :

    Bonsoir, madame DORNON.
    En effet, pour ma part, j’aimerais bien avoir le dossier.
    Je viens de retirer ma mère d’une maison analogue, dans le Midi, où les négligences étaient nombreuses, les diplômes improbables, les bilans psycho inexistants, le médecin coordonnateur non missionné pour faire des diagnostics médicaux, etc…

  2. Caroline GUISTIN dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais également avoir le dossier. Pouvez-vous me le transmettre à l’adresse suivante : e_gallien@hotmail.com

    Merci d’avance.

  3. Testut Philippe dit :

    Bonjour,
    Oui je veux bien le dossier car j’ai moi aussi du mal a comprendre. Vous pouvez me le communiquer a

  4. falletti dit :

    Ma mére était à la Jonerie depuis le 19 Mars 2009. Elle s’y plaisait bien elle était bien soignée elle a 82 ans; J’ai dû la faire transférer à St BONNET DE MURE elle se retrouve donc avec 3 personnes de la Jonerie
    Je n’avais rien à reprocher aux employées de la Jonerie comme je l’ai dit si le Directeur n’a pas fait ce que la DDASS lui avait demandé moi je ne rentre pas dans ces détails
    En attendant ce sont les personnes agées qui en ont fait les frais il est vrai que le transfert n’était pas digne de la société dans laquelle nous vivons.
    C’est bien malheureux d’en arriver là.
    Je ne vous connais pas je ne sais pas qui vous êtes mais si vous avait des infos j’aimerais bien les savoir, car je sais que ce que j’ai lu dans le journal et ce qu’a dit le directeur lors de la réunion avant le transfert.

    falletti

  5. DORNON Corinne dit :

    bonsoir,

    moi je comprends la fermeture de cet établissement. Si vous voulez en savoir plus, me contacter, le dossier est à votre disposition

Laisser une réponse