Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour juillet 2017

Aidants : Comment prévenir l’épuisement

mercredi 19 juillet 2017

senior woman with home caregiverDans la plupart des cas, l’aidant, prend trop sur lui et se néglige. Report de rendez-vous médicaux, annulation de sorties amicales, absence de vacances…La liste est longue de toutes les choses que l’aidant ne fait plus, faute de temps et d’énergie pour s’occuper de lui-même. Si bien que malheureusement il en arrive vite à un stade d’épuisement.

Se ressourcer, c’est capital pour un aidant !

Reprendre des forces pendant une ou deux semaines de vacances peut éviter des situations de crise, voire de graves dépressions… Bien sur, l’aidant est prêt à jouer son rôle d’accompagnement 24 heures sur 24 ; pourtant, ne pas se ménager d’instants de répit pour reprendre son souffle est une erreur.

Se faire aider

C’est ce que doivent impérativement faire tous les aidants pour prévenir un éventuel état d’épuisement. Effectivement, malgré leurs multiples occupations professionnelles, personnelles et familiales, les proches aidants assument de nombreuses responsabilités reliées à la personne aidée. D’ où l’importance de créer un solide réseau de soutien afin de préserver sa santé aussi bien  physique que mentale. La collaboration, qui peut se faire à plusieurs niveaux, devient alors un élément essentiel. En plus de la famille immédiate et des amis, d’autres intervenants peuvent aussi contribuer à prodiguer les soins quotidiens. Ainsi, les fournisseurs de services de santé et des membres de la communauté peuvent faire partie de l’équipe d’entraide. Ne pas faire appel à eux revient à se priver de leur expertise et de leurs différents points de vue. Les connaissances de tous les membres de l’équipe d’entraide procurent une meilleure compréhension de la situation et amènent des pistes de solutions pour mieux répondre au vaste éventail des besoins de l’aidé.

Prendre des mesures pour éviter l’épuisement

Avec le temps, l’état de la personne aidée risque de se détériorer, et l’aidant sera amené à avoir une plus grande charge de travail. Pour éviter l’épuisement, il existe toute une panoplie de moyens à mettre en œuvre :

  • Accordez-vous des moments de répit pour vous ressourcer
  • Faites vous des petits plaisirs (manger une glace, faire une balade en bord de mer ou une séance shopping) pour recharger vos batteries
  • Réservez-vous du temps chaque jour et inscrivez-le à votre agenda
  • Prenez du temps pour faire une sieste;
  • Décompressez en faisant du jardinage
  • Lancez vous dans un travail manuel (bricolage, cuisine, tricot…)
  • Faites du sport de façon régulière (marche, vélo ou natation)
  • Pratiquez une technique de relaxation comme le yoga.
  • Inscrivez-vous à une activité de loisir offerte par votre municipalité
  • Offrez vous un moment de détente avec un bon livre
  • Participez à des groupes d’entraide et de soutien pour les proches aidants
  •  Sortez avec des amis

 

Seniors : Savez vous ce qu’est le reflux gastro œsophagien ?

jeudi 6 juillet 2017

shutterstock_164309975Chez la plupart des personnes, le reflux gastro-œsophagien ou RGO a pour origine un mauvais fonctionnement du sphincter œsophagien inférieur.
Dans un cas de RGO, le contenu de l’estomac (y compris les acides qu’il renferme) remonte dans l’œsophage. Les symptômes les plus fréquents sont les brûlures d’estomac. Il s’agit d’une affection fréquente touchant entre 10 et 20% de la population du monde occidental surtout les adultes et les personnes âgées mais certains enfants peuvent également en être atteints. Ces brûlures entraînent de l‘inflammation et de la douleur.

Les facteurs de risques pour le reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien désigne la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans œsophage. Plusieurs facteurs peuvent influer sur son apparition: L’âge, une surcharge pondérale, un excédent de graisse abdominale, une grossesse, le tabagisme, l’asthme, la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou l’ingestion de certains types d’aliments ou de boissons. En effet, certains aliments  sont connus pour provoquer des reflux gastro-œsophagiens : Parmi eux : les boissons alcoolisées, le chocolat, le café, le thé, le cola, les aliments riches en acides, les aliments frits ou gras, l’ail et les oignons, la menthe poivrée et bien sûr, les aliments épicés.

Reflux gastro-œsophagien et hernie hiatale

Parfois le reflux gastro-œsophagien est associé à un état appelé hernie hiatale, dans lequel la partie supérieure de l’estomac remonte dans la cavité thoracique à travers le diaphragme.
Dans le langage courant, on parle souvent de brûlures d’estomac pour désigner le reflux gastro-œsophagien mais il existe d’autres symptômes de cette affection : Une sensation de brûlure dans la partie supérieure de la poitrine, une régurgitation, un goût aigre dans la bouche, une surproduction de salive, des renvois, un estomac dérangé ou des vomissements. Les symptômes sont généralement plus intenses après un repas.