Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour juillet 2016

Tout savoir sur l’ Onco Fertilité avec le Dr Grynberg

dimanche 31 juillet 2016

shutterstock_164309975Ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de Clinique, gynécologue obstétricien, docteur en biologie, et aujourd’hui connu comme le spécialiste des cancers et de la fertilité le docteur Grynberg nous explique ce qu’est l’onco fertilité dans une interview exclusive donnée sur la nouvelle chaîne médicale Live Doctors.

Qu’est-ce que l’onco-fertilité?

C’est un domaine vaste qui s’est développé car les patients guérissent de mieux en mieux des cancers. Cette  méthode a pour objectif de s’occuper de toutes les questions relative à la fertilité des patients ayant subi des traitements contre les cancers et ayant des conséquences néfastes sur la fonction de reproduction.

La préservation de la fertilité masculine et féminine

Cela fait déjà 30 ans que congeler du sperme est possible. avec l’onco-fertilité, on peut proposer aux hommes jeunes atteints de cancer, de mettre en banque des spermatozoïdes de façon à ce qu’ils puissent concevoir même s’ils deviennent azoospermes ( plus de spermatozoïdes à l’intérieur du sperme).

Les mesures de préservation de la fertilité

En tout état de cause, il faudrait mettre en place ces mesures de préservation de fertilité avant tout traitement anti-cancéreux car ceux-ci sont toxiques pour la fonction de reproduction.
Pour les femmes, la méthode de préservation est beaucoup plus récente. Ainsi elle est malheureusement moins utilisée. Moins de 50% des patientes y on recours.
Attention, lorsque l’on congèle des ovules la reproduction va devoir se faire sous assistance médicale et la réussite n’est pas systématique ainsi certains oncologues préfèrent ne pas perdre de temps et ne proposent pas cette alternative à leurs patientes.

Pour en savoir plus, regardez les vidéos de la nouvelle chaîne Youtube Live Doctors!

La dépression : un fléau qui nous concerne tous!

mercredi 20 juillet 2016

Senior man with catIl existe différentes formes de dépression et surtout, celle-ci se présente de façon différente en fonction de l’âge de la personne. Chez un enfant elle peut apparaître sous forme de refus d’autorité, de trouble du comportement, d’agressivité envers ses camarades ou enfin d’une sorte de retrait dans les loisirs.

La dépression chez les personnes âgées

À l’opposé, les personnes âgées atteintes de dépression vont perdre leur autonomie et avoir des oublis. On parle alors de dépression pseudo-démentielle. Pour les personnes d’âge moyen il peut y avoir des dépressions anxieuses, ou des dépressions liées à la situation (par exemple la dépression post-partum qui survient environ un mois après l’accouchement).
La dépression post-partum est différente du baby blues.
Celui ci touche environ 50% des femmes quelques jours après l’accouchement mais disparaît rapidement. En revanche dans la dépression postpartum on retrouve les mêmes symptômes que dans la dépression: fatigue ralentissement, sentiment d’incapacité à être une bonne mère.

Les dépressions atypiques

Il arrive parfois que certains symptômes soient totalement opposés à ce que l’on attend généralement. Le ralentissement se transforme en agitation, l’insomnie en hypersomnie. Ce sont des dépressions atypiques. Enfin, il existe des dépressions masquées. La personne se plaint de difficulté à digérer, de douleur musculaire, douleur articulaire… Après différents examens on se rend compte qu’elle n’a pas de problème sur le plan physique et que la dépression est peut-être la cause de ce mal être.

Pour en savoir plus, regardez les vidéos de la chaîne médicale Youtube Live Doctors!

 

L’obésité est-elle un réel problème pour la santé?

mercredi 13 juillet 2016

The elderly woman, writes the message in phone

L’obésité : Description

L’obésité est en passe de devenir un fléau mondial. Dans les pays industrialisés, le taux d’obésité des pays industrialisés est en constante augmentation à tel point que l’OMS a qualifié l’obésité d’épidémie. Aux USA, 69% de la population adulte fait de l’embonpoint ou est obèse. En France, 15% des adultes souffrent d’obésité et 31.9% sont en surpoids. Les personnes obèses courent un risque très élevé de contracter des maladies comme l’hypertension ou les accidents cardiovasculaires.

Obésité : Les causes

Autrefois, on pensait que l’obésité était due à un certain manque de volonté de la personne  concernant son hygiène de vie mais quelles  peuvent être les réelles causes provoquant l’obésité? L’obésité se manifeste lorsque l’on dépense moins de calories que celles qu’on consomme. Néanmoins, aujourd’hui, les médecins ont admis que l’obésité est un problème médical qui résulte de plusieurs facteurs : génétiques, environnementaux, comportementaux et sociaux.

Obésité : Les symptômes

Voici les principales raisons qui font prendre du poids : D’abord, une alimentation déséquilibrée, un manque d’activité physique, l’arrêt du tabac, la consommation d’alcool, la prise de médicaments particuliers, le passage de certaines périodes comme la ménopause ainsi que la survenue de périodes de vulnérabilité psychologique ou sociale.

 

Financer un séjour en établissement

mercredi 6 juillet 2016

images (2)Quels sont les tarifs ?
Les tarifs des maisons de retraite varient selon les établissements et les régions et peuvent osciller de 1 400 € mensuels en province à plus de 3 000 € en Ile-de-France. Ce tarif se décompose en trois parties, certaines pouvant être subventionnées et d’autres restant à la charge du résident.

 

Le mode de tarification

  • Le tarif “soins“ : relatif aux prestations médicales, il est payé par l’assurance maladie qui fixe un niveau de dotations par établissement.
  • Le tarif “dépendance“ : il concerne l’accompagnement des personnes dépendantes. Il est largement pris en charge par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) attribuée par les conseils généraux en fonction du degré de dépendance du résident et de ses ressources.
  • Le tarif “hébergement“ : Ce tarif, qui reste à la charge du résident, prend en compte le logement, l’entretien, la restauration et les animations.

Les aides disponibles

  • L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : destinée aux personnes âgées dépendantes, elle est versée par le département soit directement au demandeur, soit à la maison de retraite qui l’héberge.
  • L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) : cette aide est allouée aux personnes âgées justifiant de très faibles revenus.
  • Les allocations logement (APL, ALS) : elles peuvent être versées à une personne âgée hébergée dans une maison de retraite agréée (APL) ou non (ALS), lorsque ses ressources sont insuffisantes.
  • L’obligation alimentaire : réclamée auprès des proches parents, dans la mesure de leurs moyens, elle est destinée à compléter la participation de la personne âgée au paiement de ses frais d’hébergement.
  • L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement) : versée par le conseil du département, cette aide permet de régler le reste à charge des frais d’hébergement lorsque le résident ne dispose pas de revenus suffisants pour le faire.

Les démarches

Une fois l’établissement choisi, il faut fixer une rencontre avec le directeur et le médecin coordonnateur afin de remplir le dossier d’admission. Le médecin fera un bilan gérontologique du demandeur afin d’évaluer son degré d’autonomie, en se basant sur son évaluation AGGIR et sur les indications de son médecin traitant. La commission d’admission communiquera ensuite sa décision en fonction des indications médicales et des disponibilités. Dans le mois suivant l’admission, un contrat de séjour devra être signé entre l’établissement et le résident.