Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour juillet 2015

« J’habite au 3ème âge », un récit illustré intergénérationnel

mardi 21 juillet 2015

livre colocation
Publié chez Lumieux éditeur, et écrit par Stéphane Audouin, dit Mathurin, ce joli récit illustré aborde le sujet de la colocation intergénérationnelle de façon très poétique.

Un récit tendre et émouvant sur la place des personnes âgées

L’auteur est illustrateur et directeur artistique en agence de communication et il nous raconte ses deux années de colocation avec Germaine, une charmante vieille dame de 98 ans. Peu classique, cette colocation intergénérationnelle lui en apprend beaucoup sur la vie en général et sur les personnes âgées en particulier.

« J’ai voulu apporter un témoignage sur la vie au quotidien avec une personne âgée, pour le meilleur et pour le pire… »

Au travers de ses lignes et de ses illustrations, on parvient à saisir toute la complexité mais aussi toute la richesse de cette expérience de partage entre deux personnes que 3 générations séparent. Germaine est âgée mais elle veut rester jeune dans sa tête. Elle joue même à des jeux vidéos! Pourtant, elle a aussi des limitations avec lesquelles le jeune homme va devoir compter. En effet, à 98 ans Germaine est dépendante pour bon nombre de choses.

A Savoir : 4.500 étudiants vivaient en colocation avec des personnes âgées en France, en 2013. 

La société Caresquare lance une tablette adaptée aux difficultés des personnes âgées

jeudi 16 juillet 2015

tabletteLe «compagnon digital», c’est une tablette avec écran tactile spécialement conçue pour être facilement utilisée par les personnes âgées. Plus que ça, le «Compagnon Digital» se veut être une solution à la perte d’autonomie de certaines personnes âgées. Pour cela, il propose plusieurs applications destinées à assister les utilisateurs dans leur vie quotidienne.

Le but : rendre l’informatique et la technologie accessibles aux plus âgés 

S’adressant à des seniors en perte d’autonomie, le «Compagnon Digital» ne comprend ni souris ni clavier afin que son utilisation soit ultra simplifiée. Il permet, entre autres fonctionnalités, l’accès facilité à internet, skype et visioconférences avec les proches. Mais ce n’est pas tout! Le compagnon digital a également été conçu pour relever les constantes médicales de son utilisateur.

Il rentre parfaitement dans le cadre des projets de la Silver Economy!

Crée dans le cadre du projet de recherche européen OLDES,  cet écran tactile fait partie d’un projet de recherches de technologies destiné à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées en perte d’autonomie mais vivant encore à leur domicile. Avec cette tablette, la personne âgée a la possibilité de surveiller ses constantes médicales en les mesurant elle même. Que ce soit le taux d’oxygène, le taux de sucre, le poids, le rythme cardiaque ou la tension, elle pourra ensuite les transmettre de façon automatique à son médecin traitant. Autre fonctionnalité intéressante : Le compagnon digital peut alerter directement les personnes concernées s’il détecte une anomalie dans les constantes du patient.

Seniors : Une alimentation saine pour un cerveau sain!

mercredi 15 juillet 2015

Certains aliments permettent de protéger les cellules du cerveau. Il est donc important de les connaitre pour pouvoir préserver ses fonctions cognitives, le plus longtemps possible. En voici quelques exemples :

Ail et huile d’olive: Ces deux aliments représentent la base du régime méditerranéen. Ce régime est connu pour ses vertus protectrices contre les maladies dégénératives.

Les graines de sésame: Elles sont conseillées car très riches en « lignanes ». En effet, celles ci ont la propriété de fixer la vitamine E qui est responsable du ralentissement du processus de dégénérescence cérébrale.

L’orge et l’avoine: Conseillées pour leur teneur en acide silicique, ces céréales, ont la propriété d’éliminer l’aluminium de notre organisme.

Les poissons gras : saumon, hareng, sardines : Conseillés pour leur teneur en oméga 3, ils pourraient diminuer de 20 à 30% la quantité de protéines toxiques beta-amyloides, caractéristiques d’Alzheimer, dans l’organisme. C’est ce que vient de démontrer une récente étude lancée sur 1200 personnes.

Le jus de pomme : En boire 2 verres par jour, pourrait améliorer les symptômes comportementaux associés à la maladie d’Alzheimer comme les troubles de l’humeur, les épisodes de délires, l’agitation, l’apathie et la dépression.

Le chocolat : noir de préférence est très conseillé car riche en flavonoïdes. En effet, selon des chercheurs américains « La circulation sanguine ralentit naturellement avec l’âge. La consommation d’aliments riches en flavonoïdes du cacao pourrait ralentir le déclin du flux sanguin, protégeant ainsi de la démence reliée à l’âge ».

Personnes âgées : La médiation animale ou la thérapie du futur!

mardi 14 juillet 2015

téléchargementDe plus en plus à la mode, la médiation animale également appelée zoothérapie, fait de plus en plus d’adeptes! Aujourd’hui, toutes les maisons de retraite ou EHPAD proposent cette thérapie à ses résidents sous forme d’ateliers.

La zoothérapie ou la jonction de deux mondes

Selon différents spécialistes du monde animal, la médiation animale est une nouvelle science à part entière. Une science qui ferait la jonction entre la santé humaine et le monde animal en permettant une interaction bénéfique entre les deux protagonistes. Utilisée autant sur les personnes âgées atteintes d’Alzheimer ou autre démence que sur des adultes handicapés ou des enfants autistes, la thérapie par médiation animale donne d’extraordinaires résultats!

Donner de l’affection pour créer du lien avec la personne âgée Alzheimer

Dans le cas des personnes âgées atteintes d’Alzheimer, les séances de médiation animale permettent souvent de faire sortir les patients de leur mutisme et parfois même de faire naitre un sourire sur leurs lèvres. En se laissant caresser et prendre dans les bras sans rien demander en retour, l’animal force le patient souvent prostré à interagir avec lui et cette interaction crée du lien. Ce lien crée suffit bien souvent à reconnecter ces personnes à la réalité, et à la vie !

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) va ouvre un laboratoire dédié à la médiation animale

Le développement de la médiation animale et ses incroyables résultats commencent à intéresser les chercheurs. D’ailleurs, le CNRS prévoit d’ouvrir un laboratoire de recherche qui sera dédié à cette nouvelle thérapie. C’est en tout cas ce que déclare Boris Albrecht, directeur de la Fondation Adrienne-et-Pierre-Sommer. Pour lui : « La médiation animale, c’est la recherche d’interactions positives issues de la mise en relation entre l’homme et l’animal dans le domaine médical, social et éducatif. Les chiens et les chevaux sont les plus utilisés. Sous l’égide de la Fondation de France, nous informons, finançons des initiatives et soutenons la recherche en la matière. J’en profite pour annoncer que le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) va prochainement ouvrir un laboratoire dédié à la médiation animale, avec notre appui. »

(Source : http://www.lepointveterinaire.fr/)