Pour être assisté gratuitement dans votre recherche de Maison de Retraite, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez-nous gratuitement au numéro vert:

Archive pour mai 2015

L’état de santé et l’âge sont les premiers motifs d’entrée en maison de retraite

mercredi 20 mai 2015

Senior woman reading book in park.Une étude de la DREES* nous apprend que l’on rentre de plus en plus tard en maison de retraite, et de plus en plus dépendant. Si bien que 10% des personnes âgées de plus de 75 ans sont actuellement hébergées dans les 10 300 établissements français: EHPA, Maisons de retraite, Unités de soins longue durée (USLD), foyers-logement et établissements pour Personnes âgées Dépendantes (EHPAD).

La maison de retraite d’aujourd’hui est devenue un véritable lieu de vie et de soins

Riche en vie sociale, animations et activités thérapeutiques, regorgeant d’initiatives comme en témoignent les « semaines du goût », « semaines bleues », « olympiades », « journées bien-vieillir, « ,journées des aidants », organisées tout au long de l’année, notamment par les grands groupes de résidences et établissements pour personnes âgées.

Des maisons de retraite et EHPAD spécialisées dans certaines pathologies comme Alzheimer

Ces établissements sont  de plus en plus spécialisés dans l’accueil et la prise en charge de la grande dépendance, notamment en raison du nombre croissant de malades d’Alzheimer, 860 000 personnes touchées actuellement en France. Il faut également savoir qu’on rentre de plus en plus tard en établissement, 83 ans en moyenne et de plus en plus dépendant. Ce qui représente à l’aube de 2015, un total de 2 millions de français concernés. Cela  suppose bien entendu la création d’EHPAD et de maisons de retraite supplémentaires pour faire face à la demande.

Seniors : Comment faire pour avoir droit à l’APA?

mercredi 6 mai 2015

frau stift grünVoici les démarches à suivre pour pouvoir bénéficier de l’APA:

1/ Je dépose ma demande au Conseil Général de mon département.
2/ Je reçois, dix jours plus tard, une lettre attestant que mon dossier est complet, ou à défaut la liste des justificatifs supplémentaires à fournir.
3/ Je me prépare à recevoir la visite à mon domicile d’une équipe médico-sociale, dans un délai d’un mois, pour évaluer l’état de ma dépendance et mes besoins spécifiques. Je peux demander à un proche, et à mon médecin, d’être présents ce jour-là.
4/ J’appartiens à la classe GIR 1 à 4, soit les personnes les plus dépendantes, je bénéficie alors de l’APA et d’un plan d’aide précisant le nombre d’heures par semaine, les travaux auxquels j’ai droit ainsi que les aides techniques.
5/ Je perçois l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, une fois le plan d’aide approuvé par le Président du Conseil Général, et sauf recours de ma part si je suis en désaccord avec le montant alloué. Des contrôles sont régulièrement effectués pour vérifier l’application du plan. Je dois conserver tous les justificatifs de paiement et signaler au Conseil Général tout éventuel changement.

À noter : En cas d’urgence, à domicile comme lors d’une entrée en EHPAD, il est possible de bénéficier d’une attribution immédiate à titre provisoire. Son montant est forfaitaire et correspond
à 50% du tarif GIR 1.
Depuis 2003, l’APA peut être versée directement au salarié employé par la personne âgée, au service d’aide à domicile, ou à l’EHPAD.

L’APA n’est pas versée pour une durée limitée mais elle est soumise à des révisions tous les 3 ans. Pour continuer à la percevoir, le bénéficiaire doit en effet justifier des frais qu’il a réglés grâce à cette allocation, au Conseil Général.
L’APA peut être retirée au bénéficiaire s’il n’a pas communiqué au Conseil Général tous les justificatifs de frais, et n’a pas déclaré tous les changements de situation qui peuvent survenir, comme un changement de l’aide à domicile, une hospitalisation ou bien un changement d’adresse.

(Source : guide : APA et autres aides financières de Retraite Plus)